• Av. Luis Felipe de Las Casas S/N Km. 21 - Cieneguilla - Lima 40
  • 0051 995 669 578

Le rôle de la famille

Le rôle de la famille est essentiel dans le processus de réhabilitation des enfants. Il est essentiel de renforcer les relations familiales pour reconstruire la dimension affective chez les enfants et les adolescents.

Au début, durant les 3 premiers mois, les enfants et adolescents ne sont pas autorisés à sortir en congé. Le but est qu’ils s’habituent au fonctionnement du CIMA et qu’ils se détachent de l’environnement social problématique dans lequel ils se trouvaient. Cependant, ils peuvent passer des appels téléphoniques et recevoir des visiteurs. Après les trois premiers mois, les enfants et les adolescents peuvent rendre visite à leur famille tous les quinze jours, à condition qu’ils aient des évaluations positives de leur comportement au CIMA et à l’école. Au début, leurs parents viennent les chercher et les ramènent. Si tout se passe bien, petit à petit les grands peuvent rentrer seuls à la maison. Une fiche d’autorisation familiale leur est remise à l’heure de sortie du CIMA afin que leurs parents puissent vérifier qu’ils ne profitent pas de cette autonomie pour se promener dans la rue.

Quant aux plus petits, leurs parents doivent venir les chercher et les rendre. Sur le même bulletin, les parents doivent soumettre leurs observations sur le comportement de l’enfant au cours du week-end.

Dès le début du séjour de leurs enfants au CIMA, les parents peuvent venir les visiter quand cela leur convient, il n’y a pas d’horaires de visite. Des travailleurs sociaux et des psychologues profitent de ces visites pour échanger avec eux, veillant à ce qu’ils n’abandonnent pas leurs responsabilités parentales envers leurs enfants.

Pour compléter le travail auprès des familles, des travailleurs sociaux et des psychologues effectuent des visites à domicile, en donnant la priorité aux familles les plus dysfonctionnelles. Des ateliers de formation sont organisés par secteur pour les familles vivant dans le même quartier. Ces ateliers tendent à sensibiliser les pères et les mères aux rôles et compétences qu’ils doivent avoir et à promouvoir leurs habiletés. L’objectif est également d’améliorer le cadre de vie des familles sur le plan économique, nutritionnel, etc.

Lorsque le noyau familial est extrêmement dysfonctionnel, et que les parents ne peuvent pas accueillir l’enfant, le CIMA essaie d’établir un contact avec d’autres proches (tantes, oncles, grands-parents…).