• Cieneguilla - Lima 40 - Perú
  • +51 995 669 578
cima

INFOCIMA Nº 20 – AOÛT 2022

Bonjour !  Je m’appelle Pedro Rea, j’ai 17 ans et je suis dans la résidence A1. Je suis arrivé à CIMA il y a 7 mois et je suis très heureux d’être ici. J’ai appris beaucoup de bonnes choses, entre autres, on m’a appris à être plus ordonné. Cela m’a coûté cher, car avant j’étais très désordonné .  J’ai également développé de nouvelles habitudes telles que me lever tôt, être plus hygiénique, parler correctement et écouter les conseils. L’un des ateliers que j’aime  le plus est la  peinture sur toile, car là je développe ma patience et je me détends  beaucoup. J’aime aussi l’atelier de musique puisque là je peux jouer de la batterie, l’instrument que j’aime le plus ; je joue aussi un peu de guitare. L’éducation qu’on me donne ici  m’a beaucoup aidé et je remercie   CIMA.


Ateliers et activités diverses

Atelier de menuiserie

Dans l’atelier de menuiserie, les adolescents apprennent à travailler le bois et ses dérivés afin de comprendre comment la matière première peut être modifiée pour la production de différents objets:des lampes de table, des planches à couper les fromages etc. On leur apprend aussi à reconnaître les divers outils et à maitriser les techniques qui facilitent le travail de l’ébéniste.


Témoignages – ExCIMA

José Taype

Je m’appelle José Taype. Pour moi CIMA est le foyer dont tout enfant pourrait rêver. J’y suis arrivé en 1993. J’avais des problèmes de vol et de consommation de drogue. J’ai vécu dans la rue pendant un an. Je me souviens qu’un jour on m’a amené au 5ème commissariat. On allait me transférer au centre correctionnel appelé Maranga mais, providentiellement, le Père Jean-L ouis est arrivé et a convaincu les autorités de lui permettre de m’emmener à CIMA. Là, ma vie a changé radicalement. Tout ce que j’y ai reçu: l’affection, l’amour, la nourriture, les leçons quotidiennes, ont permis cette transformation. Sans l’aide de CIMA cela n’aurait pas été possible. J’ai reçu une éducation dont je suis très reconnaissant. J’ai maintenant 43 ans et tout ce que j’ai appris à CIMA m’a beaucoup aidé. Je suis un père responsable. J’ai 3 enfants et 2 petits-enfants ; j’essaie de leur donner le meilleur de moi-même. Je remercie toutes les personnes qui ont contribué à faire de moi une bonne personne. Merci à CIMA et à tous mes tuteurs. Je ne vous oublierai jamais.


Témoignages – Emma

Volontaire de France

Témoignage : Mon expérience à CIMA restera inoubliable. En quittant la France pendant un mois pour réaliser ma toute première expérience humanitaire, je ne pensais pas vivre quelque chose d’aussi intense. J’ai rencontré des garçons très attachants, donnant énormément d’amour et pleins de bienveillance. Lorsq’on les voit à CIMA, il est très difficile d’imaginer comment ils étaient avant d’arriver au foyer. CIMA fait ressortir le meilleur de chacun d’entre eux. En parlant avec eux on réalise à quel point leurs vies sont différentes de la nôtre et à quel point ils ont changé en intégrant CIMA. C’est lors de ces échanges que mon expérience humanitaire a pris tout son sens. J’ai également rencontré ici des professeurs et des tuteurs motivés à aider tous les garçons du foyer. Ils ont grandement participé à notre intégration et ils nous ont fait confiance. Dans les ateliers et les cours j’ai pu découvrir les nombreux talents des enfants,  soit en musique, en peinture ou en sport. Plusieurs d’entre eux ont un vrai potentiel et j’ai beaucoup apprécié que tant les  professeurs que  les tuteurs les poussent à l’exploiter.   Si je devais choisir un mot pour décrire mon expérience à CIMA je choisirais le mot partage. J’étais venue pour donner et je suis repartie en ayant énormément reçu. Je suis venue pour apporter mon aide à la vie de CIMA et j’y ai reçu des sourires, des rires, de l’amour. Je repars avec des souvenirs plein la tête. Je me suis même découvert une passion pour le piano, Ha Ha Ha.   Cette expérience n’a duré qu’un mois mais elle a été tellement intense que je ne l’oublierai jamais. Vivre quelque chose d’aussi fort me donne envie de m’investir encore plus dans l’association humanitaire (HUMANI) de notre école pour continuer à aider CIMA depuis la France. Je terminerai ce témoignage en souhaitant le meilleur à tous les enfants de CIMA, et en félicitant l’équipe qui veille sur eux. En très peu de temps ces enfants sont devenus des amis.


Anniversaires du mois : chez les enfants:

  • Jesús Cueva
  • Vincent Segura
  • Nell Vargas
  • Carlos Gonzales
  • Miguel Juárez

Collaborateurs :

  • Jorge Saavedra

À CIMA, nous savons que les mots ne peuvent remplacer un geste d’affection, mais ils servent à exprimer nos meilleurs vœux. JOYEUX ANNIVERSAIRE!


Nouvelles :

Nouvelles: Nous avons eu l’agréable visite de Mme Miriam Castro et de M. Pierre Farah, respectivement directrice et vice-président de la fondation Père Ménard, laquelle soutient CIMA dans divers projets. Merci beaucoup pour votre visite.

Nos enfants et adolescents ont visité le musée de l’automobile Nicolini situé à La Molina. Ce musée fonctionne depuis 14 ans et expose des véhicules anciens. Nous remercions la famille Nicolini pour l’invitation.

À la mi-août, notre cher père Jean-Louis s’est rendu au Canada et il sera de retour chez lui à CIMA en octobre. Nous espérons qu’à son arrivée au Canada il pourra se reposer un peu et que toutes ses rencontres aient du succès.

Jusqu’à présent cette année, nous avons reçu deux groupes jeunes français de l’école de commerce «NEOMA Business School». En juin, nous avons reçu 9 jeunes de l’association HUMANY : Lanna, Momo, Chloé, Flor, Jojo, Ludo, Laure, Emma et Audry. En juillet et août, nous avons reçu 7 jeunes de l’ESC Sin Fronteras : Enuel, Fael, Margaux, Flavie, Victoria, Léa et Emilia. Nous les remercions tous pour le travail accompli à CIMA pendant leur bénévolat.

Ce mois-ci, nous avons également accueilli 5 jeunes volontaires du groupe (SGDF) Guides Scouts de France. Ils ont passé deux semaines avec nous. Pendant leur séjour ils ont collaboré aux différentes activités et corvées du foyer. Nous les remercions de leur précieuse contribution à la cause de CIMA.

Ina Loebel, d’Allemagne, a été la première volontaire à se joindre à  CIMA, après que le gouvernement  péruvien ait  levé certaines restrictions dues à la pandémie.  Ina est arrivée au mois d’août 2021 et nous a accompagnés pendant un an.  Elle nous a beaucoup aidés en donnant des cours d’anglais, en participant aux  ateliers  et aux activités de CIMA. Ina : Les enfants  ainsi que les collaborateurs de CIMA se souviendront toujours de toi et te porteront dans leur cœur.  Nous te souhaitons le meilleur dans tes nouveaux projets.

Leave A Comment